Nouvelles, Tendances, Inspiration

|

Partager

Entrevue avec Danielle Bitton, propriétaire du Salon Richmond 1861

Régnant au cœur de la Petite-Bourgogne, le Salon Richmond 1861 a toujours été un lieu de rassemblement cher aux habitants du quartier. Ancienne église devenue espace événementiel, il était essentiel pour Danielle Bitton, propriétaire du Salon Richmond 1861, de conserver l’esprit et l’architecture du lieu.

Voici un survol de cette salle patrimoniale unique ainsi que de l’équipe qui lui donne vie aujourd’hui.

Seal Productions

Blog-_-Aout-2021-(1).png

Pionnière dans l’industrie de l’évènementiel, Danielle Bitton a fondé Seal Productions il y a 30 ans. Depuis les débuts, Danielle et son équipe sont précurseurs dans le domaine en dépassant les standards et en surprenant leurs clients.

Ils ont réussi à rester au sommet de leur industrie en adaptant continuellement leur offre de service selon ce que le milieu de l’évènementiel réclamait. Montréal étant une ville qui aime faire la fête, il est primordial pour l’équipe de suivre les tendances.

De plus, Seal Productions est l’une des rares entreprises au Québec à offrir un service tout-en-un. À la fois propriétaire de salle, organisateur, décorateur, traiteur, responsable de l’éclairage, Seal Productions se charge de votre évènement de A à Z. Lorsque nécessaire, l’équipe s’entoure de partenaires, tels des fleuristes ou bien des experts en sonorisation.

Puisque Danielle et son équipe sont des créatifs à la recherche de nouveaux défis et de nouveaux terrains de jeux, Seal Productions a ouvert différentes salles au fil des années. Le Salon Richmond 1861 est leur 6e acquisition.

Le Salon Richmond 1861

Salon-richmond-(3).png

C’est ainsi que le Salon a été créé il y a 5 ans. L’objectif était de rénover cette vieille église à l’abandon pour créer un lieu évènementiel tout en respectant l’aspect patrimonial du lieu. Ce fut un travail de longue haleine, le tout mené par un constructeur qui avait à cœur la vocation humaine et communautaire du projet.

Contrairement à d’autres projets d’églises reconverties, il y a eu ici un réel désir de respecter l’esprit du lieu et de perpétuer la mémoire de ceux qui ont occupé cet espace avant nous. Ainsi, la centaine de bancs d’église qui occupaient l’ancienne nef ont été offerts aux paroisses avoisinantes. Les bancs restants ont été utilisés pour construire les tables du restaurant Candide, situé dans l’ancien presbytère à l’arrière.

Un élément important du décor du Salon Richmond 1861 est le plancher de bois franc qui donne toute la chaleur au lieu. Ce magnifique plancher avait été recouvert avec des tuiles. En dévoilant cette merveille et en conservant les vitraux d’origine, il fut possible de rendre hommage à l’humanité de cette salle de rassemblement centenaire.

L’humain avant tout

Seal Productions organise l’ensemble des activités qui ont lieu ont Salon Richmond 1861. L’espace accueille des événements variés, tels des mariages, des concerts, des événements corporatifs, des galas, etc. La seule condition pour faire affaire avec Danielle ? Valoriser le rapport humain. C’est ainsi que la femme d’affaires et son équipe préfère collaborer avec des fondations et autres organismes caritatifs qui ont des valeurs similaires. 

Pour Seal Productions, l’aspect commercial vient au second plan. Leur façon de travailler est tout d’abord un travail de cœur et d’amour. Cette chaleur se ressent d’ailleurs par les gens qui visitent le Salon. Pour Danielle, établir une relation humaine avec ses clients est ce qui fait qu’elle est encore passionnée par son métier après toutes ces années.

Pourquoi Salon Richmond 1861 ?

39258960_1804364686295600_8779642142118117376_o.jpg

À ce stade-ci de votre lecture, vous avez peut-être une idée de pourquoi Danielle et son équipe ont nommé leur salle Salon Richmond 1861.

Tout d’abord 1861, pour honorer la date de construction de l’église. Ensuite Richmond, car la salle se trouve sur la rue Richmond et pour souligner l’appartenance au quartier.

Et Salon ? Parce qu’au siècle des Lumières, c’était dans les salons que les philosophes se rencontraient pour échanger de grandes idées dans le but de transformer le monde… un rassemblement à la fois.

S’aider en aidant l’autre

Salon-richmond.png

Le Salon Richmond 1861 n’a malheureusement pas échappé à la pandémie. Néanmoins, ce n’était pas cette crise mondiale qui allait abattre Danielle et son équipe. S’il y a bien quelque chose qui est requis pour survivre dans le milieu évènementiel, c’est bien la capacité à se retrousser les manches et à se réinventer !

Fidèle à leurs valeurs humaines et communautaires même en temps de crise, Seal Productions a décidé de s’aider en aidant l’autre. Ils se sont ainsi associés à La tablée des chefs, un organisme qui sert des repas aux gens dans le besoin. À travers le programme Les cuisines solidaires, l’équipe du Salon a servi au total 150 000 repas !

Dans la dernière année, Danielle a été grandement impressionnée la générosité de la communauté. À travers le projet Héros mis sur place par l’Hôpital général juif, elle a vu des médecins et autres spécialistes préparer des repas à des intervenants de la santé surmenés. Elle s’est alors sentie très fière d’être Montréalaise.

Et le futur ?

Salon-richmond-(2).png

Pour Danielle, le futur de l’événementiel sera à l’image de son passé, c’est-à-dire flamboyant ! L’Homme a besoin de socialiser et trouvera toujours une façon de se rassembler. Pour le moment, il n’y aura pas d’évènements organisés au Salon Richmond 1861 cet été.

Sans surprise, Seal productions a trouvé une façon inusitée de faire profiter le Salon aux habitants du quartier. En partenariat avec une garderie, des enfants viendront jouer dans l’ancienne église du lundi au vendredi en juillet et en août.

Que ce lieu patrimonial soit utilisé pour prier, pour danser ou pour jouer, sa vocation reste la même : permettre à la communauté de socialiser et de se rassembler.

Comme dirait Danielle, que la fête commence !

Avez-vous des suggestions à nous faire ?