Nouvelles, Inspiration, Conseil d'initié

|

Partager

Entrevue tête-à-tête avec Lawrence Tomkiewicz - Groupe CH

lawrence1.PNG

Directrice au développement d’affaires F&B du Groupe CH- Canadiens de Montréal, Evenko & Spectra

  • Quel plaisir de te rencontrer aujourd'hui ! Pourrais-tu te présenter ?

Lawrence : En tant que Directrice au développement d’affaires F&B pour le Groupe CH dans le volet opérationnel de l’entreprise, j’œuvre principalement à veiller au bon fonctionnement et à l’optimisation de deux créneaux : nos restaurants et concessions ainsi que l’offre corporative. Vu l’étendue des propriétés du Groupe CH qui englobe les Canadiens de Montréal, evenko, Spectra Musique, le Rocket de Laval, les trois amphithéâtres (Centre Bell, Place Bell, Complexe Bell) et une vingtaine de salles événementielles, mon rôle est de maximiser l’achalandage et la visibilité de notre offre alimentaire. Je travaille également à améliorer les opérations entourant cette dernière par l’implantation de stratégies pour la signalisation, le SEO, les réseaux sociaux, le marketing, les activations auprès de partenaires internes et externes, etc. Pour l’offre corporative, nous travaillons à regrouper tous nos services sous un seul et même toit pour ainsi mieux répondre aux besoins de nos clients et de la façon la plus personnalisée, flexible et clé en main possible. Grâce à la grande diversité de nos salles, mais surtout, notre expertise, nous sommes en mesure de planifier de petites réunions pour 10 convives, un Gala ultra VIP pour 500 ou encore, un événement extérieur de 40,000 personnes !

  • Peux-tu nous dire comment le Groupe CH a évolué depuis sa création ?

Lawrence : On associe principalement le Groupe CH au Club de Hockey Canadien, mais malgré que ce soit le pilier de notre histoire, nous sommes beaucoup plus que ça! Au fil des ans, le groupe a évolué à une vitesse fulgurante, notamment par ses acquisitions lui permettant de se positionner comme l’un des plus grands leaders du divertissement au pays, voire mondiaux. Non seulement nous produisons des événements sportifs et concerts d’envergure, mais aussi certains des festivals les plus notables comme le Festival de Jazz, les Francofolies, Juste pour rire, Osheaga et Ile Soniq, pour n’en nommer que quelques-uns. Nous sommes aussi un créateur d’expériences et d’événements : c’est notre équipe qui se cache derrière la planification du Lolë White Tour, le Bal des Lumières 2019 et La grande corvée alimentaire Saputo, par exemple. Finalement, nous opérons 3 amphithéâtres (tous munis de glaces) et une multitude de salles de spectacle, sans oublier la gestion d’artistes et de personnalités.

  • Quelle est la plus grande force du Groupe CH ?

Lawrence : Sans hésitation, nous sommes uniques et notre équipe a une expertise inégalée en matière de production d’expériences. Notre offre, aussi vaste soit-elle, est remplie d’histoire, de lieux mythiques et d’expériences que seul le Groupe CH peut vous faire vivre! Par exemple, que diriez-vous d’une journée commençant par une activité de patinage sur la glace du Centre Bell avec l’animation de Michel Lacroix et votre logo sur les écrans, suivi d’un 5 à 7 avec Youppi! et une visite du Centre Bell avec comme finale avec en bonus, une photo de groupe au vestiaire des Canadiens accompagné de Guy Lafleur? Cela ne peut être réalisé qu’avec nous! Je dois aussi préciser qu’aussi grandiose puisse paraître ce type d’expérience, nous accommodons aussi de tous petits groupes pour des événements en toute simplicité comme des journées de présentation ou des 5 à 7 d’entreprises. Nous sommes extrêmement choyés d’avoir des équipes internes (qui sont d’ailleurs merveilleuses!) pour pratiquement tout (AV, traiteur, graphisme, etc.), ce qui nous permet de présenter des services de planification d’événement vraiment turn-key et de convenir à tous les budgets, pour tous les types de groupes.

  • Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier ?

Lawrence : Absolument tout! Il n’y a pas un matin où je me lève et que je n’ai pas hâte d’arriver au bureau.  Sincèrement, c’est un honneur pour moi de travailler pour une organisation qui est tellement fortement imbriquée dans la culture du Québec et du pays. J’ai vraiment un poste stimulant ainsi qu’une équipe et un milieu de travail formidable : je ne pourrais tout simplement pas demander mieux! Nous avons la chance de travailler avec un comité exécutif qui croit en nous et embarque dans nos projets, alors cette ouverture d’esprit et ce sentiment de confiance qu’on reçoit constamment est quelque chose qui rend notre travail vraiment gratifiant.

  • Quels seraient vos 3 conseils pour assurer la réussite d'un événement ?

Lawrence : Je pense que d’abord, pour être un succès, un événement se doit d'être personnalisé, à votre image, mais aussi qui répond à vos besoins et votre clientèle. Nous sommes dans une ère où les petits détails font la différence, autant pour l’organisateur de l’événement, que pour les participants. Il y a tellement de petites touches personnalisées qui peuvent être ajoutées pour bonifier l’expérience et c’est selon moi ces petites attentions, aussi insignifiantes puissent-elles paraître, qui démontrent la qualité d’un événement et le dévouement qu’on lui a attribué. Mon deuxième conseil serait de ne pas avoir peur de sortir des sentiers battus. On a souvent tendance à rester dans nos vieux bas en événementiels et à reproduire la même formule gagnante à quelques changements près. Toutefois, je pense que c’est en prenant des avenues différentes qu’on arrive à créer des moments éphémères et mémorables. Pourquoi ne pas tenir votre prochain événement-conférence dans un restaurant de style brasserie et terminer la session par la création d’une bière en édition limitée faite par et pour votre groupe, par exemple ? Vous seriez surpris de voir que le coût risque de ne pas être plus élevé (voire même plus bas !), mais l’expérience sera de beaucoup bonifiée ! Mon dernier conseil : prendre le temps de profiter du moment, et de l’événement. C’est en le vivant comme les invités qu’on pourra en tirer les critiques les plus justes, même si c’est difficile de sortir de notre rôle de planificateur, l’effort en vaut la chandelle et surtout, le petit (gros) verre de ‘vino’ !

 

Avez-vous des suggestions à nous faire ?